LE SABLAGE BASSE PRESSION, UN NOUVEAU METIER ?
Catégories:  [Finances, Économie et Affaires] Posté par: Nathalie Vallieres
par Roger TASSIN

LE SABLAGE BASSE PRESSION, UN NOUVEAU MÉTIER ?
Le métier :
Le SBP (sablage basse pression) est un développement du sablage classique dont il diffère par sa capacité à offrir un contrôle total des paramètres de décapage donc du résultat. Cette spécificité lui confère une grande polyvalence qui autorise son utilisation dans des domaines très divers dont :
- nettoyage des façades et so

s en pierre, béton, briques, bois…
- décapage des coques de bateaux
- nettoyage des graffiti et tags
- décapage et dégraissage en sites industriels
- décapage des meubles, radiateurs, portails, volets …
- nettoyage des monuments classés ou non
- décapage des carrosseries
Il existe une multitude d'autres applications non citées ou à découvrir.

Principe du SBP :
Le SBP consiste à projeter en basse pression (0,5 à 5 bars) sur la surface à traiter, une poudre très fine (granulat)contenue dans une cuve pour créer une micro abrasion qui débarrassera progressivement le support des salissures ou des revêtements indésirables. Certains systèmes permettent une adjonction d'eau pour limiter la dissémination des poussières créées par la micro abrasion.
Le volume d'air nécessaire à cette opération est dispensé par un compresseur d'air, qui assurera l'acheminement du granulat à travers un flexible de sablage jusqu'à une buse qui génèrera la projection appropriée.
Dans le cas (conseillé) de machines de SBP à technologie pneumatique, ce même compresseur d'air fournira la totalité l'énergie nécessaire au fonctionnement du système.
Il existe un grand choix de buses variant de par le matériau (carbure de tungstène, de bore, nitrure de silicium, céramique…), le diamètre, la forme interne (droite, venturi, effet tournant dit vortex©)…
De nombreux granulats sont aussi disponibles offrant un grand choix de duretés, tailles de grains et compositions.

  Équipements:
L'équipement classique se compose d'une machine de SBP (aussi appelée gommeuse©, hydrogommeuse© ou aérogommeuse©), d'un compresseur d'air et d'un système de traitement d'air pour éviter que l'humidité, naturellement contenue dans l'air, ne se condense dans la cuve contenant le granulat sec.

On peut aujourd'hui acquérir un équipement de base pour démarrer son activité avec un budget de 10 000 à 12 000 € HT. Il restera à disposer d'un véhicule utilitaire pour les déplacements sur sites.

Constructeur de matériels de sablage basse pression dit d'hydrogommage (c).

Source: http://www.contenulibre.com/39-entrepreneurship


Nathalie Vallieres